14 04 2016

Armure du dauphin : retour aux sources

C’est un prêt majeur qu’a consenti le musée de l’Armée à l’occasion de l’exposition Merveilles d’Italie. Aux Origines du Made in Italy présentée à la Venaria Reale, près de Turin, du 18 mars au 16 juillet. En effet ce ne sont pas moins de trois armures parmi les plus emblématiques du département Ancien qui sont retournées sur la terre de leurs fabricants.

06 504920 243x300 Armure du dauphin : retour aux sources

Les trois maîtres armuriers concernés, authentiques « stars » de la Renaissance dans leur domaine, se nomment Pompeo della Cesa, Niccolo Silva et Francesco Negroli (inv. G 118), ce dernier ayant travaillé en famille avec ses frères Alessandro, Filippo et Giovan Battista. C’est l’armure réalisée par ce dernier pour le Dauphin Henri d’Orléans (détail 1), futur Henri II (1519-1559), qui est la plus notable malgré une dossière légèrement voûtée s’adaptant à la morphologie du deuxième fils de François Ier. Véritable chef d’œuvre de fer damasquiné d’argent, ce harnois possède un riche décor où des registres verticaux ornés de frises végétales et autres arabesques argentés s’enlèvent sur un fond noirci (détail 2), restituant les couleurs du souverain, « sable et argent ».

06 504923 300x300 Armure du dauphin : retour aux sources

06 504919 300x300 Armure du dauphin : retour aux sources

Nombreuses sont les institutions à avoir envisagé l’emprunt de cette remarquable pièce. Le musée de l’Armée n’avait pourtant plus accordé cette faveur depuis 1998, le dernier bénéficiaire étant le Metropolitan Museum of Arts de New York à l’occasion de sa rétrospective sur Filippo Negroli : Heroic armor of the Italian Renaissance : Filippo Negroli and his contemporaries.

Michaël Cesaratto
Assistant de conservation
Département Ancien du musée de l’Armée

————————————-

Légendes des photographies :
[1] Armure du Dauphin Henri, futur Henri II
[2] Situés au bas de la dossière, deux dauphins rappellent l’identité et le titre du propriétaire de l’armure
[3] Plastron noirci et son riche décor damasquiné

Crédits photos : © Paris – musée de l’Armée, dist. RMN-Grand Palais / Jean-Yves et Nicolas Dubois