18 07 2017

Le récolement chez le Gouverneur militaire de Metz

Du musée à un Palais, il n’y a qu’un pas pour les collections : depuis 1949, une centaine d’objets sont déposés auprès du Gouverneur militaire de Metz et ornent son palais, situé en plein cœur de la capitale de la Moselle.

1BD 300x201 Le récolement chez le Gouverneur militaire de Metz

Construit en pierre de Jaumont au début du XXe siècle lors de l’annexion prussienne par l’Empereur Guillaume II, cet édifice accueille d’abord le commandement du XVIe Corps allemand. Suite à la Première Guerre mondiale et à l’annexion de la Moselle par la France, il devient le Palais du Gouverneur de la ville en 1919. Fonction qu’il perd lors de la ré-annexion de la Moselle par l’Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale, puis qu’il retrouve à la sortie du conflit, en 1946 en redevenant le siège de la VIe région militaire.

Les objets de collection déposés par le musée de l’Armée sont des objets et œuvres des XVIIIe et XIXe siècles. Un premier dépôt de cent onze objets est effectué en 1949 : outre deux huiles sur toile représentant respectivement Napoléon Ier en costume de sacre par Casanova et un épisode de la Commune par Delahaye, la majorité des objets déposés sont des armes à feu, des armes blanches ou encore des cuirasses. En 1994, le musée de l’Armée procède à un second dépôt de deux canons de 4 intitulés Le Canrobert et Le Drouhot, fondus respectivement à Strasbourg en 1858 et à Douai en 1859.

Quatre collaborateurs du musée de l’Armée ont mené une mission de récolement au Palais du Gouverneur de Metz afin d’étudier ses objets et de relever leurs spécificités : vérification du numéro d’inventaire sur chaque objet, prise de mesures et de photographies, détails des marques et inscriptions, marquage des biens, localisation précise et réalisation d’un constat d’état. Toutes ces informations sont ensuite enregistrées dans la base de données du musée de l’Armée puis un procès-verbal de récolement est rédigé, signé par les deux parties, et adressé à la tutelle du musée de l’Armée, la Direction des patrimoines, de la mémoire et des archives (DPMA), ainsi qu’à la Commission de récolement des dépôts d’œuvres d’arts (CRDOA).

2BD 207x300 Le récolement chez le Gouverneur militaire de Metz

Cette campagne de récolement a permis la redécouverte de ces objets dont un grand nombre forme des panoplies : fixés à un support, ils créent un ensemble ornemental. Deux panoplies sont véritablement des objets d’apparats. Exposées dans le bureau du Gouverneur, elles se composent d’armes blanches (esponton, porte-mèche, marteau d’armes) placées de manière symétrique et rayonnante autour d’un élément d’armure. Tous les éléments datent du XIXe siècle mais sont des reproductions fidèles d’objets du XIVe et XVe siècles.

Clotilde FOREST, documentaliste, Département Experts et Inventaire