23 12 2015

Récolement aux musées militaires de Saumur

L’histoire militaire de la France est riche de plusieurs siècles de tradition mais aussi d’évolution des techniques et des savoir-faire. Cet exceptionnel patrimoine est présenté en l’Hôtel National des Invalides par le musée de l’Armée qui partage avec l’ensemble des formations de l’Armée de Terre la volonté de le mettre en valeur. C’est ainsi que, à l’instar des autres armes composant les forces armées terrestres françaises et sous l’égide de la Délégation au Patrimoine de l’Armée de Terre du ministère de la Défense (DELPAT), l’arme blindée cavalerie s’expose, à travers deux musées distincts, dans son berceau de Saumur, dans le Maine-et-Loire.

Musée de la Cavalerie 1 200x300 Récolement aux musées militaires de Saumur 2015 12 Saumur Musee Cavalerie 2 200x300 Récolement aux musées militaires de Saumur

Installé dans les écuries du manège de Saumur, le musée de la Cavalerie présente l’histoire de cette arme depuis 1445 jusqu’à nos jours, incarnée par les collections nombreuses et diverses qu’il conserve. Pour enrichir et compléter le parcours proposé aux visiteurs, le musée de l’Armée a procédé, au fil des années, au dépôt de plus de 170 objets, peintures, pièces d’équipement ou encore armement, provenant de ses collections.

Le musée des Blindés présente quant à lui l’histoire bientôt centenaire de l’arme blindée, fer de lance des armées contemporaines. Ce musée, dont l’une des nombreuses compétences et la spécificité majeure, est la conservation de matériel lourd présente aux visiteurs et met en valeur 12 objets déposés par le musée de l’Armée, de la voiturette légère Simca 5 au char de combat moyen russe T34-85 en passant par le GMC caravane du général Leclerc de Hautecloque, commandant la 2e Division Blindée de sa création, le 25 mai 1943 jusqu’au 21 juin 1945.

2015 12 Saumur Char moyen T34 85 Récolement aux musées militaires de Saumur

Les dépôts du musée de l’Armée auprès de ces institutions, qui dépendent l’une et l’autre des Ecoles Militaires de Saumur, ont fait l’objet d’une campagne de récolement au cours de l’année 2015. Après une visite préalable, destinée à déterminer l’organisation la plus rationnelle et efficace possible du chantier, une équipe s’est rendue à Saumur pendant plusieurs jours, afin de traiter chacune des pièces déposées, d’en établir la présence, la conformité à l’inventaire du musée de l’Armée, la localisation, ou encore d’en constater l’état de conservation et d’en réaliser une couverture photographique documentaire.

Outre le récolement en lui-même, qui répond à une obligation inscrite dans la loi relative aux musées de France et dans le Code du Patrimoine, cette mission a permis de renforcer les liens étroits, tant professionnels que personnels, qui unissent le musée de l’Armée aux musées des Blindés et de la Cavalerie et plus généralement aux musées représentant, à travers tout le territoire, les nombreuses formations de l’Armée de Terre.

Ronan Trucas Documentaliste, Département Experts et Inventaire

Liens Internet :

Crédits photos :
Musée de la Cavalerie : 2 vues de vitrine : © Saumur
Musées militaires de Saumur
Musée des Blindés : Char moyen soviétique T34-85 : © Saumur
Musées militaires de Saumur / José Duquesne